SOMMAIRE INDEX

...

...

Éléments biographiques...

Quelques citations...

Quelques liens...

 

...

"Ce doux a possédé la terre. Dans un monde voué au crime. Il aura régné par la douceur. Quelle merveille !... Cet unique feu qui vient de s'éteindre, dans quel endroit du monde va-t-il se rallumer ? Sur quelle colline ?..."

François Mauriac

LEXIQUE

AQUARELLES

CARNETS DE ROUTES

BIBLIOGRAPHIE

LIENS

FORUM


Éléments biographiques...

...

Mohandas Karamchand Gandhi

(Né le 2 octobre 1869 à Porbandar, dans le Gujarat - Mort à Delhi, le 30 janvier 1948)

Le « Mahatma » (du sanskrit mahā, grand et ātman, âme) est l'un des pères fondateurs de l'Inde moderne et le fondateur d'une doctrine originale s'appuyant sur la non-violence, la maîtrise de soi et le respect de la vérité (la «satyâgraha»).

Gandhi, qui dans son autobiographie déclare se sentir indigne du nom Mahatma, a lutté pour libérer l'Inde de l'Empire britannique, inspirant d'autres peuples colonisés à œuvrer pour leur propre indépendance dans la non-violence.

Le nom de Mahatma lui vient du célèbre écrivain Tagore.

Gandhi naît le 2 octobre 1869, au Gujarat au nord-ouest de l'Empire britannique des Indes dans une famille de riches commerçants. Son père, Karamchand Gandhi, est le premier ministre de la principauté de Porbandar. Il suit des études de droit à Allâhâbâd, puis à Londres, où il obtient en 3 ans son diplôme d'avocat, ce qui lui permettra d'occuper plus tard le poste de son père. Il commence sa carrière à Bombay avant de se rendre en Afrique du Sud défendre les droits de ses compatriotes contre la discrimination des lois coloniales anglaises.

...

Dans un premier temps Gandhi pense que l'émancipation de l'Inde se fera à l'intérieur de l'Empire Britannique. Ainsi pendant la Première Guerre mondiale, Gandhi revenu en Inde fait campagne pour que les Indiens rejoignent l'armée indienne britannique. Après la guerre, il se retrouve impliqué dans le Parti du Congrès et le mouvement pour l'indépendance.

L'analyse politique de Gandhi reposait sur la certitude que le colonisateur n'était puissant que dans la mesure où le peuple indien était désuni et acceptait des solutions économiques favorables aux anglais. Il lancera donc des campagnes pour réhabiliter l'artisanat indien et se passer des solutions industrielles importées. Il filera lui-même le coton pour encourager cette évolution.

 

Il développe parallèlement une critique philosophique et politique de l'usage de la violence et met au point des comportements collectifs ou personnels qui respectent ses adversaires et les obligent à le respecter. Il baptise cette recherche le satyagraha, la voie de la vérité, et l'ahimsâ que l'on traduira par Non-violence. Il militera aussi contre le système des castes en brisant des tabous comme le nettoyage des latrines qui devait être fait par des "Intouchables". Sa méthode étant toujours l'exemple, Brahmane, de la caste supérieure, il nettoya aussi à son tour les latrines dans son ashram.

Il gagne une renommée mondiale par sa politique de désobéissance civile et l'utilisation du jeûne comme forme de protestation. Il est emprisonné à plusieurs reprises par les autorités britanniques (par exemple, le 18 mars 1922 il est condamné à six ans de prison pour cause de désobéissance civile mais effectue seulement 2 ans de cette peine). Une de ses actions les plus saisissantes est la marche du sel qui dure du 12 mars au 5 avril 1930, quand il conduit des milliers de personnes vers la mer pour récolter leur propre sel plutôt que de payer l'impôt aux britanniques. Le 8 mai 1933, Gandhi commence un jeûne de 21 jours pour protester contre l'oppression britannique en Inde.

 

Gandhi exprime clairement sa demande d'indépendance pendant la Seconde Guerre mondiale, rédigeant la résolution Quit India réclamant le départ des Anglais, résolution qui engendre le plus grand mouvement pour l'indépendance que l'Inde ait jamais connu, entraînant des arrestations de masse et de la violence sur une échelle sans précédent.

Gandhi était un personnage hors du commun concernant les relations entre les communautés hindoue et musulmane de l'Inde. On affirme qu'il arrête des émeutes inter communautaires par sa seule présence. Gandhi s'est toujours opposé à tout plan entraînant la partition de l'Inde en deux nations, ce qui se fera malgré tout, une à majorité hindoue, l'autre à majorité musulmane (le Pakistan). Le jour du transfert du pouvoir, Gandhi ne célèbre pas l'indépendance avec le reste de l'Inde, mais va ensuite à Calcutta soutenir par un jeûne les efforts pour stopper les émeutes entre hindous et musulmans.

Il est assassiné à New Delhi le 30 janvier 1948 par Nathuram Godse, un hindou extrémiste, ex-membre de la Sangh Parivar, qui l'accuse d'être responsable de la partition.

Rencontre avec Nehru en 1946. Nehru sera le premier chef du gouvernement de l'Inde indépendante de 1947 à 1964.

Gandhi est devenu le symbole international de l'Inde libre. Il a vécu une vie spirituelle et ascétique de prière, en jeûnant et en méditant. Son union avec son épouse était, comme lui-même le mentionnait, semblable à celle d’un frère et d’une sœur. Refusant les biens matériels, il a porté le pagne et le châle de l'indien modeste et se nourrissait de légumes, de jus de fruit et du lait de chèvre.

...

HAUT

...

Quelques dates essentielles...

La marche du sel

12 mars 1930

La marche du sel
Le Mahatma Gandhi entame une campagne de désobéissance civile contre le pouvoir britannique d'Inde qui impose une taxe sur le sel. Accompagné d'une poignée de disciples, il commence une longue marche appelée "marche du sel". Au cours des 350 km de route des villageois, des journalistes et des intellectuels se rallient à sa cause. 24 jours après son départ, Gandhi atteint la mer où symboliquement il viole le monopole de l'État colonial en ramassant une poignée de sel. Le "père de la nation" indienne est arrêté sur l'ordre du vice-roi le 5 mai.

 

 

30 janvier 1948

Assassinat de Gandhi

Le "père de la nation indienne" est assassiné de trois balles par l'extrémiste Nathuram Godse lors d'une prière publique. Godse reproche à Gandhi d'être trop favorable à la cause des indiens musulmans. Durant 78 ans, Mohandas Karamchand Gandhi aura professé la non-violence radicale, "l'ahimsa" et la résistance passive contre l'occupant britannique. Gandhi avait choisi de faire entendre sa voix par le jeûne politique jusqu'à obtenir satisfaction de ses revendications. Deux millions d'Indiens assisteront à ses funérailles.

...

HAUT

...


Quelques citations...

...

« MA VIE EST MON SEUL ENSEIGNEMENT. »

  « Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous. »

 « Vous devez être le changement que vous voulez voir en ce monde. »

 « Vivre tous simplement pour que tous puissent simplement vivre. »

Le Mahatma tissait lui même ses vêtements... 

 « Si chacun ne conservait que ce dont il a besoin, nul ne manquerait de rien, et chacun se contenterait de ce qu’il a. »

 « Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. »

 « A l’instant où l’esclave décide qu’il ne sera plus esclave, ses chaînes tombent. »

 « Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. »

 « Les religions sont comme des routes différentes convergeant vers un même point. Qu’importe que nous empruntions des voies différentes, pourvu que nous arrivions au même but. »

« On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités. »

 « La vie est un mystère qu’il vaut vivre, et non un problème à résoudre. »

 « Il vaut mieux mettre son cœur dans la prière sans trouver de paroles que trouver des mots sans y mettre son cœur. »

 "An eye for an eye will only make the whole world blind"

Oeil pour oeil rendra seulement le monde entier aveugle.

Gandhi, un saint ? 

"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win".

D'abord ils vous ignorent, puis ils vous ridiculisent avant de vous combattre et, enfin, vous remportez la victoire.

 

 « La civilisation, au vrai sens du terme, ne consiste pas à multiplier les besoins, mais à les limiter volontairement. C'est le seul moyen pour connaître le vrai bonheur et nous rendre plus disponible aux autres. Il faut un minimum de bien-être et de confort; mais passé cette limite, ce qui devrait nous aider devient une source de gêne. Vouloir créer un nombre illimité de besoins pour avoir ensuite à les satisfaire n'est que poursuite du vent. Ce faux idéal n'est qu'un traquenard »

« Si un homme ne se suffit pas à lui-même, que la famille lui vienne en aide. Si la famille ne se suffit pas à elle-même, que le village lui vienne en aide. Si le village ne se suffit pas à lui-même, que le pays lui vienne en aide. »

 « Là où le choix existe seulement entre la lâcheté et la violence, il faut se décider pour la solution violente. J'aimerais mieux que l'Inde défendît son honneur par la force des armes plutôt que de la voir assister lâchement et sans se défendre à sa propre défaite. Mais je n'en crois pas moins que la non-violence est infiniment supérieure à la violence. »

« Ce que je voudrais mener à bien, c'est d'atteindre à l'accomplissement de soi, de voir Dieu face à face, de parvenir au Moksha (délivrance). Je ne vis, je ne me meus, je n'ai d'être que dans la poursuite de cette fin. »

 « La non-violence est venue parmi les hommes ; et elle restera. Elle est l'annonciatrice de la paix du Monde... »

« J'aimerais mieux être mis en pièces que de ne pas reconnaître mes frères des classes refoulées... Je ne désire pas renaître ; mais si je renais, je désire renaître parmi les Intouchables, afin de partager leurs affronts et de travailler à leur libération. »

 « L'Intouchabilité est une invention de Satan. »

 « Si je parais prendre part à la politique, c'est seulement parce que la politique nous enserre aujourd'hui, comme dans ses replis un serpent : on ne peut s'en dégager quoi qu'on fasse. Je veux donc lutter avec le serpent. »

 « Le machinisme est un grand pêché, il asservit les peuples. »

 « Le sexe féminin n'est pas le sexe faible : il est le plus noble des deux par son pouvoir de sacrifice, de souffrance silencieuse, d'humilité, de foi et de connaissance. L'intuition de la femme a souvent surpassé l'arrogante prétention de l'homme à un savoir supérieur. »

 « Je me refuse à douter de la nature humaine. Elle répondra, elle doit répondre, à tout acte amical. »

 

« Je ne suis pas un visionnaire, je prétends être un idéaliste pratique. »

« Avant de semer, il faut sarcler... Arracher le mal. »

« Je crois que nous pouvons tous être des messagers de Dieu, mais je n'ai eu aucune révélation particulière de Dieu. Ma croyance est qu'il se révèle à tout être humain, mais nous fermons nos oreilles à la petite voix intérieure... Je prétends n'être qu'un humble ouvrier, un humble serviteur de l'Inde et de l'Humanité. »

...

HAUT

...


Quelques liens...

...

En français...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mohandas_Karamchand_Gandhi

...

En anglais...

http://www.mkgandhi.org

http://web.mahatma.org.in

http://www.gandhiserve.org

http://www.gandhiinstitute.org

...

Et puis il y a le film...

GANDHI

Film dramatique de Richard Attenborough, 1982

avec Ben Kingsley, Candice Bergen, Edward Fox, John Gielgud, Trevor Howard, John Mills, Martin Sheen

8 oscars en 1983

 

Meilleur film

Meilleur réalisateur

Meilleur acteur

Meilleur scénario original

Meilleure photo

Meilleur montage

Meilleurs décors

Meilleurs costumes

...

HAUT

...


SOMMAIRE CARNETS DE ROUTES

FORUM

INDEX