SOMMAIRE

Chapitre 4 (3/4)

INDEX

(du 16/01 au 21/01)

RETOUR

PHOTOS

SUITE


...

16/01/03

Lieu : Bodhgaya

Premier jour de l’Initiation…

Je casse la chaîne de ma tronçonneuse ce matin en essayant de couper le brouillard… Je me rends malgré tout à Sujata de bonne heure. Comme je pouvais m’y attendre, il n’y a pas de cours. Je me rends au Sujata Temple et poursuis ma route à travers champs afin de rejoindre un endroit tranquille. Pas facile avec les cars de Coréens qui ont investi le village. Ils ont également ameuté des dizaines de mendiants. Un gamin me prend pour cible. Il ne me lâche pas pendant 5 bonnes minutes ! Je tombe alors sur Zulan, un de mes jeunes amis du village… Lui aussi chasse le touriste… On part tous les trois boire un chai et je paie le p’tit déj' au gamin… Comme les autres, il est pieds-nus, vêtu, s’il est chanceux, d’un gros pull, et bien sur il grelotte… Je me demande si ce sont les parents qui les lâchent ainsi à l’affût du touriste. Les Coréens n’ont pas de roupies et paient tout en dollars US. Tous les petits vendeurs sont bien embêtés pour les changer et essaient de me les refourguer !

 

 

Dans le brouillard…

Pas moyen d’accéder à Internet ce matin… Tout est pris d’assaut… Pas grave… Je me rends au Homy. Gros petit déjeuner… La journée risque d’être longue… Guillaume et Rinchen me retrouvent. Comme ils logent au monastère birman, ils sont un peu mieux au fait du programme de la journée. C’est le premier jour de l’Initiation… Pour le reste… ?…

Comme d’habitude, mes amis se rendent de bonne heure sur place et j’en profite pour faire un tour en ville… Dès fois que je croise Geshe-La ou Sangpo… Mais bon… J’ai un peu perdu espoir… De toute façon, pour la photo avec le Dalai Lama je crois bien que c’est raté… Même si je retrouve mes amis de Tabo. Le Dalai Lama est en pleine cérémonie du Kalachakra et il est inaccessible ! Même pour le vénérable de Tabo…

Lorsque je reviens, vers 12h30, il y a une queue de 300 mètres ! Et ça n’avance pas vite ! L’Initiation semble attirer plus de monde que les Enseignements ! Et pas question de passer devant, chose pourtant aisée, mais néfaste pour le karma… Alors la file s’étire sagement… Finalement, cela avance plus vite que prévu. Tout au moins pour les hommes. A la fouille, il n’y a que 2 femmes pour aux moins 10 hommes ! Alors on fait avancer les hommes sur une seconde file ! Guillaume est déjà en position… Casque sur les oreilles, dos droit, yeux fermés… Je retourne au fond… C’est un peu moins sérieux… Quoi que… 

Tous les allumés de Dharamsala sont là… Ainsi que la Grande Folle et un couple célèbre d’Américains… Le mari est sadhu (cheveux longs, barbes, vêtu en orange) et elle est baba-bouddhiste !

Je m’isole un peu et branche ma radio… (Je vais saluer Sa Sainteté avant de m’asseoir bien entendu…) Si j’ai bien compris le traducteur de Sa Sainteté, l’Initiation du Kalachakra doit permettre aux postulants de visualiser une Déité particulière aux cours de leurs méditations. Cette Déité doit leur apparaître en rêve… Cette nuit… Pour ce faire, on nous a remis deux branches d’une herbe particulière (« kusha grass »). Une longue et une courte. La courte va sous l’oreiller et la longue sous le matelas… (J’avoue être bien embêté… Cela fait des années que je n’arrive pas à me souvenir de mes rêves…). On nous a également donné des petits cordons rouges à s’attacher autour du bras ou du poignet (J’en ai mis un à chaque pied, à chaque bras et à chaque poignet… On ne sait jamais !…). J’ai même accroché sur les murs les Dieux tibétains avec les Divinités hindoues … Juste au-dessus de mon lit !

Mais il a bien dit que cela ne serait utile que pour ceux et celles qui sont déjà largement engagés dans la « voie » et qui ont déjà atteint un haut niveau de méditation…

Je vous souhaite de beaux rêves…

17/01/03

Lieu : Bodhgaya

Rien !… Pas le moindre rêve… Du moins pas le moindre souvenir… Heureusement, cet après midi, le Dalai Lama a commencé son discours en relativisant un peu ses propos… Même ceux qui auraient fait de mauvais rêves ne doivent pas trop s’inquiéter… Quant à ceux qui auraient rêvé de Bouddha en personne, il n’y aurait même pas de quoi s’enthousiasmer… Au royaume de l’impermanence, rien ne saurait être définitivement acquis !… Pour le reste, l’Initiation a continué. Aujourd’hui, on nous a donné un ruban rouge et une graine de fleur. On devait se coller la graine sur le front et le maintenir en place à l’aide du ruban, noué autour de la tête ! Cela était-il censé développer de nobles pensées ou accroître notre faculté de compréhension, je n’en sais ma foi rien… Globalement, le discours reste inchangé…

Il faut transformer son esprit afin de faire naître des pensées altruistes et orienter chacune de ses actions et pensées pour le salut de tous ! Quant à l’Initiation du Kalachakra, elle n’est utile que pour ceux qui sont déjà bien avancé sur la voix du Bodhisattva, et pour ceux qui sont des adeptes avancés de la méditation. N’étant ni Bodhisattva, ni méditant et pas même bouddhiste, je ne me sens guère concerné… En tout cas, je m’amuse néanmoins pas mal ! Le spectacle des apprentis Bodhisattva occidentaux prêtent souvent à sourire ! Aujourd’hui, on a même vu débarquer un néo-punk avec les cheveux teints en vert pomme ! Et puis, comme il fallait bien mettre un peu de piment dans tout ça, je me suis amusé à passer à travers la fouille avec mon appareil photo… Et j’adresse illico toutes mes excuses aux responsables de la sécurité et au Dalai Lama… C’était trop tentant ! J’avais caché mon appareil dans mon coussin de méditation ! Maintenant, pour me punir de ma « traîtrise », les photos sont vraiment pas supers !

Sur la voix du Bodhisattva...

Pour le reste de la journée, guère de changement… Il a fait terriblement froid (le Dalai Lama est même enrhumé !), je n’ai bien sûr pas eu cours (trop de brouillard), et on a passé la matinée et le début de soirée au Homy à jouer aux échecs… J’ai joué ce matin avec un moine de Mongolie… Et puis j’ai passé la soirée avec Benoît, sorti de sa retraite vipassana… 9 jours sans parler, en fait sans aucune distraction, juste à méditer, assis, debout, couché… Brunella, la Suissesse, a craqué avant la fin… Mais on ne l’a plus revue ! Tandis que mes amis bouddhistes se racontent leurs rêves et évoquent les vœux pieux qu’ils ont pu prendre ce jour, j’interroge Benoît… On part dîner dans un resto tenu par le mari tibétain d’un canadienne, Andrea, qui a également participé à la retraite. Elle n’est pas bouddhiste, plutôt hindouiste, dirais-je, et elle est en quête de son moi profond…

Je vous invite ce soir à méditer sur l’Amour et vous souhaite une excellente nuit…

18/01/03

Lieu : Bodhgaya

J’ai changé de méthode aujourd’hui… Plutôt que de prendre des photos en douce ce qui n’est pas très pratique, j’ai confié mon appareil photo à un Anglais qui possède une autorisation ! Le résultat est bien meilleur !… Dommage que Sa Sainteté se tienne hors de portée des flashs dans la pénombre… Enfin c’est toujours mieux que rien… Comme dirait ce cher Sangpo (toujours introuvable…).

Sinon ce fut la journée la plus froide aujourd’hui ! Le Soleil n’a même pas fait son habituel timide apparition en milieu de journée. Pas d’école donc ce matin… Juste mon habituel petit tour à Internet et une soupe bien chaude en guise de p’tit déjeuner ! Ensuite je suis allé me réchauffer sur le Kora autour du Bodhi Tree et j’ai fini par me rendre sur les lieux de l’Initiation. Comme hier j’ai pu passer mon appareil photo (encore des excuses à qui de droit…) et j’ai pu le refiler sans problème à l’Anglais que j’avais branché le matin même…

L’Initiation continue… Les explications portaient aujourd’hui plus particulièrement sur le Mandala spécifique du Kalachakra… Sur l’entrée des postulants (porte Est) et sur le cheminement qu’ils doivent suivre afin d’en rejoindre le centre. Cela reste du chinois pour moi… Des occidentaux avaient préparé de jolis diagrammes explicatifs à l’aide des gros bouquins vendus un peu partout. Ma foi, pourquoi pas… Après le petit cordon, les herbes, le bandeau et la graine, nous avons eu droit à de l’eau aujourd’hui ! Des moines nous en ont versée un peu dans la main. On en boit une gorgée et on se mouille la tête avec ce qui reste… Ma foi, pourquoi pas… Il a fallu également répéter des formules en sanskrit (pour ceux qui le souhaitent !…) afin de confirmer l’engagement (de ceux qui le souhaitent !…) sur la voix du Bodhisattva. Le Dalai Lama avait l’air en pleine forme aujourd’hui… Il n’arrêtait pas de rire… On a également eu droit aux cloches, cymbales et autres trompes, ainsi qu’aux incantations rauques des milliers de moines rassemblés pour l’occasion…

Rassemblement de moines...

Comme d’habitude, je me suis esquivé un peu avant la fin, histoire d’éviter la cohue et afin de pouvoir aller tourner tranquille sur le kora… En fin de journée on s’est tous retrouvé au Homy. Echecs avec Benoît et dîner… Plus que 2 jours…

Je vous invite ce soir à méditer sur l’Impermanence et vous souhaite une juste compréhension…

Dimanche 19/01/03

Lieu : Bodhgaya

Pas grand changement dans l’emploi du temps d’aujourd’hui. C’était le dernier jour de l’Initiation proprement dite. Le lait a remplacé l’eau et la répétition des mantras (bien évidemment toujours en sanskrit !) a duré tout l’après-midi. Autant vous dire que, comme d’habitude, j’ai pas tout compris !… 

Caroline & Guillaume

Quant aux visualisations de déités tantriques, elle n’est accessible qu’aux initiés… Aller imaginer un être à 6 bras, un objet différent dans chaque main, plusieurs visages de différentes couleurs, dans une position particulière… ne rentre pas encore dans mes capacités !…

C’était une très bonne journée malgré tout. Un Soleil radieux a réchauffé l’atmosphère et j’ai pu ressortir lunettes de soleil et T-shirt pendant près de 2 heures… Après il a fallu remettre la polaire ! Le Dalai Lama était en grande forme. Il a commencé par s’inquiéter de notre santé et s’est même encore permis à plusieurs reprises de faire de l’humour… Ce matin au Homy nous avons fait la connaissance d’un couple de journalistes « free-lance ». Jeremy est du Bhoutan et Milena est Bulgare ! Cela fait quelques jours qu’eux aussi ont opté pour la tranquillité du fond plutôt que la promiscuité des enclos. Et j’avais déjà eu l’occasion de partager leur tapis. Ce sont eux qui se chargeront de prendre des photos pour moi aujourd’hui. J’ai également fait la connaissance d’une famille tibétaine installée à Dehra Doon, chez qui mes amis Guillaume et Rinchen ont séjourné il y a peu. Ils sont venus vendre des tapis à Bodhgaya à l’occasion du Kalachakra. Nous nous sommes tous retrouvés ce soir au Homy…

On a également failli voir le Mandala… Je dis bien failli car il fallait faire preuve de patience, voire d’abnégation pour affronter les 2 ou 3 heures d’attente… Rinchen et Guillaume, en tant que moines, ont pu le voir… Il paraît qu’il est terrible ! Mieux que sur les cartes postales et posters… J’espère pouvoir vous en dire plus demain… Il serait visible toute la journée… Ce soir, j’ai bien essayé d’aller le voir mais il y avait encore foule… Et il fait vraiment trop froid pour patienter…

Je vous invite ce soir à vous coucher de bonne heure, car demain on attaque dès 7h00 !…

20/01/03

Lieu : Bodhgaya

Dernier jour de l’Initiation…

Guillaume, Rinchen et Benoît sont venus me chercher à 6h30… On est passé prendre un rapide mais copieux petit déjeuner et en route pour la cérémonie… Après les vocalises des moines, Sa Sainteté nous a gratifiés de sa célèbre « Bénédiction de Longue Vie »… Je dis célèbre car selon lui, la majorité des Tibétains ne se déplacent que pour ça ! Me voici donc promis à vivre centenaire (?)… A moins que je ne valorise pas ma vie correctement !… Cela a duré plus de 2 heures, avec distribution de lait et de petites pâtisseries, bénies il va sans dire par His Holiness en personne… Ensuite, ce sont tous les moines qui ont récité des prières afin de retourner sa bénédiction au Dalai Lama… La cérémonie a pris fin à midi et nous nous sommes tous retrouvés au Homy pour le déjeuner. Les moines australiens, Anthony et Rinchen, le couple de journalistes, Milena et Jeremy, Guillaume, benoît, Caroline et moi… C’est également le jour du départ pour la plupart… 

 

 

Un Océan de Sagesse...

Ne restent ici que Benoît et Caroline. Benoît va entreprendre une nouvelle retraite d’ici quelques jours et Caroline prolonge son séjour encore quelques temps à Bodhgaya. Pour ma part, je reste encore une dizaine de jours ici, et ensuite je ne sais pas encore où le vent me conduira… J’envisage même de faire un petit tour au Népal… Qui sait ?

Petite sieste en début d’après midi afin de finir un petit livre sur la tradition bouddhiste Sakya que m’avait prêté Guillaume et on se retrouve au Homy (pour pas changer !) pour le dîner d’adieu… Et Rinchen finit par me battre aux échecs ! Le roi de Bodhgaya, quasiment invaincu jusque là doit céder sa couronne ! On ira tous ensemble effectuer quelques tours de Kora… Tout est encore illuminé ce soir et je vous garantis que c’est vraiment magnifique. J’en profite pour parler de Tabo à Anthony afin qu’il aille y séjourner. Cela semble l’emballer… Lui qui passe désormais son temps à effectuer des pèlerinages et des retraites sera sans nul doute enchanté par ce lieu magique…

Nous sommes allés ensuite assister au départ de Guillaume et Rinchen… Je reverrai sans aucun doute le Strasbourgeois en France… Quant à Rinchen, on commence des parties d’échecs via Internet dès qu’il aura trouvé un ordinateur pour se connecter. Il va sans doute confirmer ses vœux et adopter définitivement la robe des moines. Tous deux se rendent maintenant au rassemblement annuel de leur ordre en passant par d’autres lieux sacrés du bouddhisme.

La ville va me sembler bien vide demain… Sans mes amis et sans bon nombre de Tibétains qui vont s’en retourner sous peu sur leurs terres himalayennes, que ce soit en Inde ou en Chine… J’ai rendez vous demain matin avec Milena et Jeremy pour aller voir le Mandala… Toujours inaccessible… La file d’attente s’étire toujours sur plusieurs centaines de mètres… Aujourd’hui, la file indienne (!) est beaucoup plus calme qu’hier… Le Dalai Lama nous a passé un savon ce matin car hier il y a eu de sévères bousculades !

Je vous invite ce soir, pour la dernière fois, à méditer sur l’Amitié ! Quant à vous tous, mes chers amis, je vous adresse mes plus affectueuses pensées bouddhistes !

21/01/03

Lieu : Bodhgaya

Heureux… Certes mes amis sont partis sous d’autres cieux… Certes il fait encore très froid (surtout le matin pour émerger des couvertures !)… Certes je me suis tapé 2 heures de queue pour apercevoir le Mandala du Kalachakra… Certes ils ont réouverts les routes à la circulation (Bonjour la poussière…)… Je suis néanmoins super content de cette journée…

Tout a commencé ce matin de très bonne heure… Alors que je me rendais sur le kora avant le rendez vous avec Milena et Jeremy, je tombe nez à nez avec Sangpo ! Un chaleureux sourire se dessine sur son visage habituellement fermé… On était pourtant dans une petite ruelle peu fréquentée ! Quel hasard (?) ! On discute quelques minutes et je prends rendez-vous pour cette après midi 15h00… Je vais ensuite faire mon tour de kora alors que le sommet du temple se perd dans le brouillard… Direction le Homy ensuite afin de déjeuner et d’attendre mes amis journalistes… 9h00… Toujours personne… Je me décide à aller voir le Mandala tout seul… Tant pis pour les photos… La queue mesure plusieurs centaines de mètres… Mais cela avance plutôt vite… Les resquilleurs se font houspiller par leurs compatriotes et la police, armée de solides et grands bâtons, veille au grain… 

Le Mandala est superbe…

De toute façon, ceux et celles qui cherchent à gagner quelques mètres se font systématiquement avoir car dès qu’ils veulent se ranger dans la file, les gens resserrent les rangs si bien qu’il n’y a plus de place pour s’incruster… Et comme ils se font gentiment huer par les autres, les policiers ne tardent pas à rappliquer, et ils finissent toujours par rejoindre le bout de la file ! Cela nous donne toujours l’occasion de rigoler et l’attente n’est finalement pas si longue !

Le Mandala est superbe… 5 mètres sur 5 environ, protégé par une vitrine… Les moines ont passé plus d’une semaine pour le réaliser à partir de poussière de sable coloré… Mais le résultat final est époustouflant. C’est la première fois que j’en vois un vrai… Je regrette cependant de ne pas avoir pu assister à sa réalisation… Je parviens à rester près de 10 minutes et à prendre une dizaine de photos… Il y a aussi de superbes tanka de la Déité tantrique et de Bouddha. En sortant, on nous donne des pilules de « longue vie », des affiches et quelques offrandes alimentaires que je m’empresse de distribuer dès ma sortie aux centaines de mendiants qui nous attendent juste dehors !

Je retrouve ensuite le couple bouthano-bulgare au Homy et je leur raconte le périple pour accéder au Mandala… Je retourne ensuite à mon hôtel, histoire de graver quelques photos de la cérémonie pour Geshe-La et Sangpo. Un peu avant midi, je retrouve Benoît à notre quartier général (le Homy ! Bien sûr !)… On déjeune ensemble et je me décide à l’accompagner pour voir de nouveau le chef d’œuvre… 

Plus personne ! Il ne nous a même pas fallu attendre 5 minutes pour pénétrer dans la salle qui renferme le Mandala ! Je rigole en pensant aux heures d’attente de ce matin… Cependant, cette fois, les « surveillants » ne nous laissent pas rester aussi longtemps et on est gentiment invité à sortir…

Je me rends ensuite sur le marché afin d’acheter quelques souvenirs pour mes amis de Tabo… J’achète des photos, des cartes postales et des posters pour tous les instits… A 15h00, je retrouve Sangpo au Namgyal Monastery, où loge Geshe-La, le Rimpoche de Tabo… Je ne reste pas trop longtemps, juste ce qu’il faut pour leur donner mes cadeaux (j’ai aussi laissé quelques euros !), et accepter les leurs… Je leur raconte mon périple indien, en leur précisant bien que c’est de leur village que je garderai sans doute le meilleur souvenir… Et quand je leur raconte mon initiation « Kalachakrienne », et que je leur précise que j’ai rien compris, ils se marrent ! Toujours est-il que je suis super content de les avoir revus…

Le soir je dîne en compagnie de Milena et Jeremy. Ils me présentent un important Rimpoche bhoutanais, défroqué et bon vivant. Il connaît l’envers du décor… Car si bodhgaya est un lieu sacré du bouddhisme, c’est aussi un lieu de rencontre pour la jeunesse dorée (et friquée !) de la région… Les jeunes Tibétains, Népalais et Bhoutanais s’adonnent donc le soir venu à de véritables orgies… Alcool, drogue, sexe… Je ne peux vous en dire plus, Jeremy refuse de nous y accompagner… Cela lui rappelle un peu trop sa période de jeune débauché ! Milena est quant à elle intéressée, histoire de prendre quelques clichés…

Affaire à suivre donc…

...


RETOUR

PHOTOS

SUITE